fbpx

Grande marche pour le climat

Grande marche pour le climat

Lieu de l'évènement

Le dimanche 10 octobre 2021, à la veille de la COP26 et d’un important sommet européen, nous sortirons dans la rue pour demander à nos responsables politiques des actes ambitieux.

Face à l’urgence climatique, il devient de plus en plus pressant que nos politiques prennent des actions fortes pour reconstruire une société résiliente, durable et solidaire. Nous n’avons plus le temps pour l’inaction. Oxfam-Magasins du monde (se) mobilise, dans le cadre de sa future campagne « commerce et justice climatique ».

👉 Bloquez dès à présent cette date pour venir marcher à nos côtés.

Et vous, vous faisiez quoi le 10 octobre 2021 ? #BackToTheClimate

50 ans après, 2071. Notre planète se porte mieux. Nous n’émettons pratiquement plus de gaz à effet de serre, la température se stabilise, la biodiversité est florissante, les villes sont vertes, l’air est pur et nos responsables mènent une politique climatique juste qui profite à toutes et tous. Vous vous souvenez de ce dimanche 10 octobre 2021? Quand nous sommes descendus dans la rue avec une foule énorme et avons exigé des actions fortes de nos responsables politiques? Ce jour-là, citoyennes et citoyens avaient relancé un mouvement qui n’allait plus s’arrêter. Nous étions là. Vous aussi ?

La pandémie a bouleversé nos vies et a affreusement accentué les inégalités de notre monde. Certaines personnes ont été plus durement touchées par le virus que d’autres.

Mais la crise du coronavirus nous a également fait comprendre que le changement est possible. Et nécessaire. Parce que le dérèglement climatique est un fait. Il y a déjà des millions de gens qui ressentent les conséquences dramatiques du réchauffement climatique: sécheresse, inondations, conditions climatiques extrêmes, manque de nourriture ou d’eau… Les équilibres naturels sont perturbés et le bien-être des personnes est affecté par les événements extrêmes. Le plus grand nombre de victimes vient des pays vulnérables, qui ne sont pas responsables des émissions de CO2. Les climatologues nous avertissent depuis longtemps que le réchauffement climatique ne doit pas dépasser 1,5°C. C’est pourquoi nous sommes de retour à l’action et nous comptons nous faire entendre. Les mobilisations de ces dernières années ont placé la crise climatique en tête de l’agenda politique. Mais maintenant, le temps est venu pour les politiciens de transformer leurs promesses en actions ambitieuses.

A la veille d’un important sommet européen et de la conférence climatique de Glasgow, nous voulons envoyer un signal fort. C’est le point de bascule : restons-nous empêtré.e.s dans ce monde d’avant ou optons-nous pour un monde solidaire, juste et durable ?

Notez en vert et en gras le dimanche 10 octobre dans votre agenda. Nous sommes de retour. – We are #BackToTheClimate -, avec une énorme mobilisation pour le climat. Vous aussi, vous participez ?

A quoi ressemblera la mobilisation ? Cela dépend hélas encore des mesures sanitaires qui s’appliqueront à ce moment-là. Mais il est certain que toutes et tous ensemble, nous allons faire bouger les choses.

Que réclamons-nous ?

Ambition

Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C demande plus d’ambition de la part de nos politiques. Ils et elles doivent augmenter les objectifs actuels pour s’aligner sur ce qu’exige la science. Les mesures et politiques adoptées pour la transition doivent être financées à la hauteur de l’urgence, de manière juste et équitable.

Solidarité

Nous ressentons déjà les effets du changement climatique. Mais ceux et celles qui sont les plus touchés sont les hommes, les femmes, les enfants qui vivent souvent dans les situations et les pays les plus vulnérables. Et ce alors qu’ils et elles sont les moins responsables des émissions de CO2. Sans compter les milliers d’espèces menacées par l’action humaine. C’est injuste. C’est pourquoi il est important que les responsables politiques prennent en compte ces inégalités et les éliminent avec une politique climatique solidaire et juste.

Cohérence

Le fait que nous soyons tous connecté.e.s est une évidence, que la pandémie a permis de rendre visible. Ce qui se passe ici a des répercussions ailleurs. Et vice versa. C’est pourquoi nous ne nous concentrons pas uniquement sur le climat, l’ensemble du système doit changer. Pour nous, pour les générations futures, pour l’ensemble du vivant. De la politique agricole au commerce international, tout est interdépendant. Nos ministres et gouvernements doivent donc travailler ensemble dans tous les domaines et prendre des décisions cohérentes qui donnent toujours la priorité à la viabilité de la planète.

Toutes les informations ici