fbpx

Bilan du plan de soutien à nos partenaires-producteurs affectés par le Covid-19

Partenaires-producteurs
Bilan du plan de soutien à nos partenaires-producteurs affectés par le Covid-19

Depuis le début de la pandémie, la situation de nos partenaires de commerce équitable est très compliquée et incertaine : baisse des commandes et des ventes, pas ou peu de protection et d’aide sociales dans leurs pays respectifs, systèmes de santé défaillants, difficulté d’acheminement de matières premières, etc. Ces organisations luttent afin de continuer à fonctionner et permettre à leurs employé·e·s et artisan·e·s de répondre aux besoins fondamentaux de leurs familles. Notre outil principal que constitue le commerce équitable se voyant déforcé par la fermeture des magasins pendant plusieurs mois, nous avons voulu être solidaires par d’autres moyens : c’est pourquoi nous avons décidé de créer un fonds spécial de solidarité, alimenté par notre campagne de dons en Belgique, relayée en France par la Fédération Artisans du Monde. Grâce à la générosité des citoyen∙ne∙s en 2020, 9 organisations partenaires ont bénéficié d’un appui financier, plus que bienvenu en cette période difficile. Elles avaient sollicité notre aide pour des besoins précis, afin de faire face aux conséquences du covid sur leur activité et pour les personnes qui en dépendent. 

ACP (Népal)

ACP (Association for Craft Producers) est une entreprise sociale sans but lucratif qui fournit des services de design, marketing, management, ainsi que des formations et un appui technique à des artisan·e·s népalais·e·s. ACP travaille en priorité avec des femmes à faible niveau de revenu et d’études, qui accèdent ainsi à une activité rémunératrice leur permettant d’améliorer sensiblement leur niveau de vie, ainsi que leur estime d’elles-mêmes.  

ACP face au Covid-19 

Les opérations d’ACP ont été gravement affectées par les restrictions dues au COVID-19, dont un confinement imposé à deux reprises. Au total, ACP a été à l’arrêt pendant 101 jours. L’organisation a été confrontée à d’énormes difficultés financières en raison notamment de la forte baisse des ventes (-23%), de l’augmentation des stocks, et des frais de fonctionnement divers. Les artisan·e·s n’ont pas eu de travail pendant près de 3 mois, et leurs conjoint·e·s travaillant dans d’autres secteurs ont soit perdu leur emploi soit eu des réductions de salaire. La baisse du revenu familial a créé beaucoup d’anxiété au sein des foyers. Face à ces difficultés, ACP a lancé une levée de fonds afin de couvrir ses frais de fonctionnement et soutenir les artisans. ACP s’est rapidement mobilisée pour garantir la sécurité de ses employé·e·s et artisan·e ·s : campagne d’information et de sensibilisation et mise en place d’un protocole sanitaire dans les bureaux et ateliers : mesures de distanciation, fourniture de gels et désinfectants, vérification de la température à l’entrée, distribution de masques.  

Début 2021, l’organisation est soulagée d’avoir résisté à cette difficile année 2020 mais continue à vivre dans l’incertitude et espère regagner sa stabilité et viabilité. 

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

Le fonds a été utilisé afin d’assurer la continuité des programmes de couverture médicale d’ACP. 

En 1988, ACP a mis en place un fonds de protection sociale dont l’objectif est de fournir une aide financière à ses producteurs/trices en cas de besoins médicaux. Depuis 2014, afin de fournir une assistance médicale supplémentaire, ACP propose une assurance médicale à ses producteurs et à son personnel. Celle-ci permet une protection financière en cas de problèmes médicaux sur le lieu de travail et à domicile. Cette protection comprend une assurance accident, une assurance hospitalisation et une assurance habitation. Ce programme a non seulement profité aux producteurs, mais il a ensuite pu être utilisé pour les membres de leur famille en cas de soucis de santé. 

Avec la pandémie et la baisse des ventes, ACP avait des difficultés à assurer une continuité à cette prestation. Le fonds reçu d’Oxfam-Magasins du monde a donc été utilisé pour couvrir les dépenses liées à cette protection sociale. En outre, afin d’alléger leur fardeau mental et économique, ACP a assuré 319 producteurs/trices et employé·e·-s contre le COVID 19.  

Bénéficiaires : le financement a couvert les frais médicaux de 134 producteurs/trices et la prime d’assurance de 105 membres du personnel et producteurs/trices.  

Le message d’ACP 

Le soutien financier d’Oxfam-Magasins du monde et de ses donateurs/trices, rejoints par Artisans du Monde, a été déterminant durant cette pandémie. Nous tenons à vous remercier chaleureusement pour votre généreux soutien qui nous a permis de donner une continuité à nos programmes. Nous apprécions beaucoup votre compréhension de nos besoins et l’appui que vous nous apportez en temps utile. Cette solidarité de nos partenaires internationaux renforce notre conviction que nous serons en mesure de surmonter la crise actuelle .

Alura Amara (Indonésie)

Alura Amara est une coopérative qui vise créer de l’emploi dans une zone rurale de Java (Indonésie), afin de limiter l’exode vers les villes, via la fabrication manuelle de jolis objets en bois. Alura Amara se conçoit comme un lieu de vie, où toutes les décisions sont prises en commun par les membres. L’objectif principal : un revenu décent et stable toute l’année pour tou∙te∙s. 

Alura Amara face au Covid-19 

L’année a été très difficile pour Alura Amara : l’activité a été mise à l’arrêt pendant plus de 4 mois et le reste du temps les commandes réduites n’ont pas permis de donner du travail à tous les membres. Les dons et la commande reçus en 2020 grâce à Oxfam-Magasins du monde leur ont permis de survivre.  

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

Alura Amara a choisi d’utiliser ce fonds afin de continuer à rémunérer les 20 artisan·e·s du groupe, pendant l’équivalent de 20 jours de travail. Une petite partie de l’argent a servi à financer les matières premières utilisées pour la production artisanale pendant cette période. 2 des membres du groupe étaient vraiment dans une situation critique car ils n’avaient plus d’épargne disponible du tout. 

La situation d’Alura Amara reste néanmoins précaire en raison d’un manque de commandes et de débouchés pour les produits. 

Le message d’Alura Amara : 

Nous éprouvons une profonde gratitude pour la gentillesse et solidarité d’Oxfam-Magasins du monde et nous remercions tous les donateurs/trices pour leur soutien financier à notre communauté. Nous aurons le bonheur de gérer la subvention de manière à soutenir directement les besoins quotidiens de tous nos membres sans exception, tout en créant un travail productif tout au long de la durée de la subvention.

CIAP-Intercrafts Peru (Pérou)

La Centrale Inter-régionale des Artisans du Pérou est née afin d’améliorer la situation économique et sociale des artisan·e·s exploité·e·s par des intermédiaires leur imposant des prix bas et des conditions de production très difficiles. La CIAP a aussi pour objectif de valoriser l’artisanat traditionnel andin. Elle rassemble 14 associations situées dans plusieurs régions du pays et aux activités variées : production artisanale, tourisme équitable et caisse d’épargne solidaire. Intercrafts Peru est le bras commercial de la CIAP: l’entreprise se charge de la commercialisation et de l’exportation des produits.  

CIAP-Intercrafts face au Covid-19 

2020 a été une année difficile pour tous en raison de la pandémie, une année pleine d’incertitudes, de peur, de changements constants des manières de vivre. Au Pérou, la situation sanitaire a été catastrophique, les hôpitaux publics ont été complètement débordés. De nombreux artisan·e·s ont été contaminé·e·s et 10 sont décédé·e·s du covid-19. Tou·te·s ont souffert économiquement en raison des réductions des commandes et de la baisse du tourisme et n’ont pas pu bénéficier d’aides de l’Etat. Il était également difficile de se procurer des matières premières pendant toute une période. L’équipe salariée d’Intercrafts a travaillé en horaires réduits et à distance, et s’est consacrée à des projets comme celui de la réalisation d’un nouveau site internet et de vidéos de promotion de l’artisanat.  

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

L’objectif de l’organisation était de soutenir les artisan·e·s qui n’ont pas eu de commandes en 2020, en finançant de nouveaux modèles, les matières premières, la rémunération des artisan·e·s pour l’élaboration d’échantillons.  

Grâce à ce subside, l’organisation péruvienne a développé un catalogue de produits pour 2021, et réalisé une vidéo sur la production de la céramique. 150 modèles de bijoux, céramiques, vêtements en alpaca, instruments de musique ont été élaborés, puis fabriqués par les artisan·e·s.  

Le mot de Rómulo Calderón, directeur d’Intercrafts Perú (à la réception des fonds) :  

Je vous remercie au nom des artisan·e·s pour votre geste de solidarité en ces temps difficiles que nous traversons ainsi que de la part des salariés d’Intercrafts-Perú. Avec ce financement nous allons travailler de nouveaux modèles d’artisanat dans différents domaines avec les artisan·e·s qui n’ont pas eu de commandes cette année et connaissent une période difficile. Ce financement les soulagera un peu en attendant la réactivation des secteurs de l’artisanat et du tourisme.

Qipaña, Bolivie

Qipaña est une petite entreprise sociale qui fournit du travail à une trentaine de femmes précarisées (veuves, mères célibataires, femmes indigènes Aymara ayant migré à la ville), dans une banlieue de la capitale bolivienne La Paz. Elles sont spécialisées dans le tissage à la main ou à la machine de fibres naturelles, principalement la laine d’alpaca et de lama. 

Qipaña face au Covid-19 

L’impact du covid-19 sur Qipaña a malheureusement été considérable, tant sur le plan de la pérennité économique que de la santé. La Bolivie a été en quarantaine stricte du mois d’avril jusqu’au mois de septembre 2020. Toutes les membres de Qipaña ont dû chercher d’autres moyens de subsister, car l’activité d’exportation de Qipaña ne permettait plus de leur fournir des revenus suffisants. La plupart des artisanes ont été contaminées par le virus, une des artisanes est décédée et plusieurs ont perdu des proches. Depuis novembre, la situation s’améliore. 

Plus d’informations

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

Qipaña avait sollicité un appui financier pour répondre à 3 objectifs : 

Fournir aux membres un petit capital afin de lancer une activité économique alternative  

Remise du « capital de démarrage » à chaque artisane (de gauche à droite : Alicia Paredes, directrice de Qipana, Filomena Mamani et Rcio Tiñini) 

La plupart des artisanes ont utilisé l’argent pour acheter des matières premières (laine, fruits et légumes. Certaines se sont lancées dans la vente ambulante de fruits et légumes, d’autres ont continué à tisser et ont vendu leur production sur les marchés locaux (ferias). Une des artisanes a acheté un robot/ blender afin de pouvoir faire des jus et les vendre. Elles ont toutes réussi ainsi à améliorer considérablement leurs revenus. 

Fournir aux membres et à leurs familles des aliments de base et de qualité  

Des produits secs (riz, sucre, avoine, lentilles, mais, quinoa) ainsi que des produits désinfectants ont été achetés en gros, et ont été distribués équitablement aux les 27 artisanes membres de Qipaña, avec l’aide des artisanes elles-mêmes.   

Les membres de Qipaña divisent et répartissent les rations alimentaires entre les 27. 

Photo de groupe lors de la distribution

Hilaria Charca 

La directrice Alicia Paredes souligne que ces moments de réunion où les femmes ont reçu l’argent et les produits alimentaires leur ont permis de se retrouver et passer un peu de temps ensemble : elles ont partagé leurs inquiétudes, et il y avait beaucoup d’émotion.  

Paiement des factures administratives de Qipaña afin de garantir la continuité de l’organisation  

Qipaña comme organisation a été confrontée à 7 mois de confinement et une très forte réduction des commandes de ses clients. La petite entreprise sociale a frôlé la fermeture car la directrice ne parvenait plus à payer les factures (loyer, électricité, internet, eau…). Le fonds a permis de régler les factures accumulées au cours des derniers mois. Une partie a également pu être utilisée pour développer quelques nouveaux produits. 

Le mot d’Alicia Paredes, directrice de Qipaña 

Toutes les femmes sont très reconnaissantes envers les donateurs/trices, Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde pour le soutien : certaines ont vécu des moments très difficiles ces derniers mois. Elles souhaitent vous exprimer toute leur gratitude pour votre engagement et solidarité.  

Noah’s Ark (Inde)

Noah’s Ark est une entreprise sociale fondée en 1986 dans le nord de l’Inde, afin d’aider les artisan·e·s à gagner leur indépendance face aux pratiques abusives des intermédiaires locaux. Elle leur garantit une rémunération et des conditions de travail décentes et leur propose un accompagnement technique afin de renforcer leurs compétences et améliorer leurs conditions de travail. 

Noah’s Ark face au Covid-19 

Contrairement à beaucoup, Noah’s Ark a réussi à augmenter ses ventes en 2020 et globalement, la situation financière et économique se maintient, grâce au soutien et à la flexibilité de ses clients ainsi que l’engagement sans failles des employé·e·s et artisan·e·s. Malgré quelques contaminations, tou·te·s sont en bonne santé. Pendant toute une période cependant, certain·e·s artisan·e·s n’ont pas pu travailler et les ateliers sont restés fermés. Noah’s Ark a apporté de l’aide sous forme d’argent liquide aux artisan·e·s qui en avaient besoin pour compenser la perte de revenus ou pour des soins médicaux.  

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

Cette somme a contribué au programme d’aide financière de Noah’s Ark aux artisan·e·s. Concrètement 16 artisan∙e∙s ont bénéficié d’un soutien :  

  • 7 artisan∙e∙s ont ainsi pu payer des frais médicaux pour des membres de leurs familles atteints du covid ;  
  • 5 ont perçu une indemnité permettant de compenser la perte de salaire dû à l’absence de travail 
  • 1 personne a pu être soutenue suite au décès d’un membre de sa famille 
  • 3 chefs d’ateliers ont pu acheter du matériel de protection lié au covid-19 : masques et gel hydroalcoolique.  

Noah’s Ark travaille actuellement sur un projet de distribution d’équipements de protection pour les ateliers d’artisan∙e∙s et les familles de l’équipe salariée. En outre, la campagne de vaccination ayant commencé, Noah’s Ark va prendre en charge le coût du vaccin pour les membres du personnel et les artisan∙e∙s qui le souhaitent. 

Le message du directeur de Noah’s Ark, Samuel Masih: 

Je suis reconnaissant à nos partenaires internationaux comme Oxfam-Magasins du monde et toutes les personnes qui nous ont soutenus via leurs dons. Grâce à vous nous avons notamment pu fournir une aide financière à nos artisans qui n’ont pas pu travailler du tout pendant les 3 ou 4 mois de fermeture.

Photos de deux des artisan∙e∙s, Geeta Devi et Dhruvsen Singh  

Pekerti (Indonésie)

Pekerti est la plus ancienne ONG de commerce équitable en Indonésie. Son objectif initial était de former des groupes de personnes aux techniques de production artisanales traditionnelles, afin qu’elles puissent disposer d’une source de revenu complémentaire ou alternative à l’agriculture. Pekerti leur propose aussi des prêts, des bourses scolaires pour leurs enfants, une aide pour les frais médicaux, ou encore une aide d’urgence en cas de catastrophes naturelles, pour reconstruire leurs maisons et leurs ateliers. 

Pekerti face au Covid-19 

La pandémie de coronavirus en Indonésie a eu un impact économique important, en particulier sur les petites et moyennes entreprises (MPME). De nombreuses personnes se retrouvent sans emploi, sans revenu. Cela concerne aussi les producteurs et productrices de Pekerti qui n’ont pas de commandes à cause des conséquences de la pandémie et se retrouvent sans revenus. Seuls 40% des groupes d’artisan∙e∙s qui ont obtenu des commandes en 2019 ont obtenu des commandes en 2020 Par ailleurs, dès juillet 2020, afin de réduire les coûts et d’éviter de devoir recourir au licenciement, le temps de travail des salarié∙e∙s a été réduit de 5 à 3 jours. Mais au mois de novembre, la situation financière de Pekerti s’est aggravée et deux employés ont dû quitter l’organisation.  

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

Pekerti a distribué ce fonds à 6 groupements d’artisan∙e∙s particulièrement affectés par la crise. 55 personnes ont ainsi reçu une allocation permettant de couvrir les dépenses essentielles d’une famille pendant un mois.  

Le message de l’équipe de Pekerti :

 Au nom des producteurs et productrices et au nom de Pekerti, je tiens à remercier une nouvelle fois Oxfam-Magasins du monde et les donateurs et donatrices pour leur générosité. Votre soutien est très précieux pour nous dans les circonstances difficiles actuelles.  Nos artisan∙e∙s sont très heureux∙ses et reconnaissant∙e∙s de bénéficier de votre soutien.

SAFFY (Philippines)

Aux Philippines, SAFFY offre des services commerciaux aux producteurs/trices d’artisanat et finance l’infrastructure et les programmes sociaux de SAFRUDI, son organisation sœur qui mène des programmes de développement relevant de l’éducation, de l’emploi, de la santé et de l’écologie. Les artisan·e·s reçoivent une rémunération équitable et réalisent leurs produits à partir de matériaux naturels et disponibles dans la région. 

SAFFY face au Covid-19 

2020 a été une année extrêmement difficile pour SAFFY. Les ventes ont chuté de 40% par rapport à 2019. En raison du confinement, les services de transport et de livraison n’étaient pas opérationnels, donc il a été très compliqué d’acheminer les produits fabriqués par les producteurs et productrices vivant dans différences provinces du pays. Iels ont eu des difficultés à acheter les matières premières nécessaires à leur production car de nombreux magasins étaient fermés. En raison de la baisse des ventes, les artisan∙e∙s ont également eu des problèmes financiers. Beaucoup ont presque dû mendier de la nourriture.  

Pendant le confinement, tout le personnel de SAFFY a dû travailler à domicile pendant trois mois, la semaine de travail a été réduite à 3 jours, ce qui a créé des gros soucis financiers pour les employé∙e∙s. SAFFY a développé la vente en ligne au cours de la période afin de compenser la baisse des commandes et des ventes sur le marché local. La situation semble s’améliorer doucement en ce début d’année 2021. 

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

SAFFY a utilisé ce fonds pour acheter le stock excédentaire de production à 12 artisan·e·s. Cela leur a été d’une grande aide, car cela leur a permis de disposer immédiatement d’argent afin notamment d’acheter de la nourriture pour leur famille.  SAFFY propose les produits concernés à la vente en ligne.  

Le message de Roenna Alindogan-Antonio, directrice de SAFFY 

Merci beaucoup pour le soutien que vous avez apporté aux producteurs et productrices, et bien sûr à Saffy. C’est vraiment apprécié. Grâce à votre don, nous avons eu au moins un répit dans toutes les épreuves que nous vivons actuellement. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma gratitude. Encore une fois, un grand merci.

TARA (Inde)

TARA (Trade Alternative Reform Action) Projects est une organisation de commerce équitable basée à New Delhi. Fondée dans les années 1970, TARA s’engage au quotidien pour fournir des moyens de subsistance à plus de 500 artisan·e·s dont elle exporte les produits. Elle s’implique dans de nombreux projets de développement communautaire bénéficiant à près d’un millier de personnes, sur des enjeux aussi divers que la santé, la finance éthique, le renforcement des capacités, l’égalité de genre et la protection de l’environnement. 

TARA face au Covid-19 

En mars 2020, en raison de la pandémie de Covid 19 et du confinement imposé par l’Etat, un grand nombre de personnes, en particulier celles qui travaillent dans le secteur informel comme ouvriers, se sont retrouvées sans emploi. La situation est devenue si grave qu’elles n’étaient pas en mesure de payer les loyers de leurs maisons ou acheter assez de nourriture pour survivre. Par conséquent, un grand nombre de personnes n’ont pas eu d’autre choix que de retourner dans leurs villages, en marchant des centaines de kilomètres, au prix de leur vie pour certain∙e∙s. Celles qui sont restées ont dû faire face à de nombreuses difficultés. Les soins médicaux coûtent cher et restent inaccessibles à beaucoup d’Indien∙ne∙s. La communauté d’artisans soutenue par TARA a également été affectée par les mesures de confinement. Rapidement, TARA s’est engagée dans l’organisation d’actions de secours d’urgence auprès de ces communautés, avec le soutien de ses partenaires du commerce équitable et d’autres sympathisants. Depuis, elle continue à aider sans relâche les familles d’artisans, les membres des groupes d’entraide et de nombreuses autres personnes qui en avaient besoin. Via son programme de santé, TARA apporte soins et médicaments aux personnes qui en ont besoin. L’organisation est aussi confrontée à une baisse des commandes et s’efforce de continuer à fournir du travail aux artisan∙e-s.  

TARA :

Nous voulons nous assurer que de plus en plus de personnes deviennent conscientes de la nécessité de préserver l’environnement et leur santé. La solidarité, le soin, le partage et le renforcement des relations humaines continueront à être nos valeurs clés. Nous devons prendre toutes les mesures nécessaires pour promouvoir les valeurs du commerce équitable dans nos actions. Nous sommes conscients que le commerce équitable continue d’être l’alternative la plus pertinente, surtout en ces temps difficiles. Nous allons prendre des mesures pour renforcer nos actions communautaires en cours. Continuons à donner du pouvoir aux artisans et à tendre la main à ceux qui sont dans le besoin.

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons 

TARA a demandé à Oxfam-Magasins du Monde de contribuer à ses actions d’urgence Covid 19 en cours, afin que le soutien aux artisans et autres bénéficiaires se poursuive sans interruption. Dans le cadre de ce projet, 32 artisan∙e∙s ont bénéficié d’une aide financière et 50 familles d’artisan·e·s ont reçu de la nourriture pendant huit semaines (novembre et décembre 2020). L’aide financière a permis aux artisan∙e∙s de couvrir une partie de leurs frais et des besoins quotidiens de la famille. Ce soutien s’est avéré très bénéfique pour eux. Les aliments ont été achetés auprès de fournisseurs fiables et a été emballée par les artisans et les autres membres de la communauté eux-mêmes.   

 Chaque ration alimentaire contenait du blé (5 kg), du riz (2 kg), de l’huile de cuisson (1 litre), des lentilles (2 kgs), du sel (1 kg), du sucre (1 kg), un mélange d’épices (500 g) et des savons (4 pièces). Ces kits ont aidé les familles d’artisan·e·s à survivre dans les moments les plus difficiles.  

Le message de l’équipe de TARA : 

L’incertitude continue à régner en ce début d’année 2021, mais nous sommes très reconnaissants à Oxfam Magasins du Monde pour le précieux soutien apporté. Bien qu’Oxfam comme nos autres partenaires internationaux soient eux-mêmes confrontés à des difficultés, il s’agit d’un formidable exemple de solidarité et d’aide aux producteurs du monde entier. Cette crise nous a vraiment fait prendre conscience de l’importance du mouvement du commerce équitable.   Il est vital qu’ensemble, dans la solidarité, nous continuions à travailler pour créer de nouvelles opportunités et des alternatives pour une existence digne, vers la construction d’une économie éthique et solidaire et d’une société juste. Merci aux bénévoles et aux des consommateurs/trices conscient∙e∙s pour leur formidable engagement en faveur du commerce équitable et de la solidarité.

Distribution de nourriture dans un atelier à Pataudi, Haryana 

Distribution de nourriture à une artisane (Agra) 

Undugu, Kenya

Undugu est une entreprise sociale qui fournit un soutien à la commercialisation à des producteurs et productrices défavorisées qui peuvent ainsi améliorer leur niveau de vie en exerçant leurs savoir- faire artisanaux traditionnels.  

Undugu face au Covid-19 

Les mesures imposées pour limiter la propagation du virus au Kenya ont affecté l’activité économique du pays. En l’absence de politique officielle d’aides sociales, les familles déjà vulnérables ont été confrontées à davantage de difficultés pour subsister au jour le jour. 

Pour Undugu, avant même la pandémie, la menace du terrorisme et de l’insécurité ces dernières années avaient déjà considérablement affecté le marché de l’artisanat, qui dépend principalement du secteur touristique au Kenya. Les ventes locales ont été extrêmement faibles et l’exportation a également été confrontée à une baisse des volumes importante à cause du covid. En 2020, le chiffre d’affaires a été le plus bas jamais réalisé. Les artisan∙e∙s et leurs familles se sont donc retrouvés dans une situation très précaire car ils ne peuvent pas se diversifier facilement vers d’autres activités. 

 En cas de contamination par le virus, ces familles, qui ont déjà du mal à se nourrir, se trouvent généralement dans l’incapacité de payer les services médicaux nécessaires. Une bonne nouvelle cependant : le taux d’infection n’est pas très élevé au Kenya.  

Soutien financier apporté par Oxfam-Magasins du monde et Artisans du Monde grâce aux dons  

Les fonds ont été répartis entre le soutien direct aux groupes d’artisan∙e∙s (60%) et une contribution à la pérennité de l’organisation (40%) : 

  • Au total, 110 familles ont reçu une aide sous forme de colis alimentaires. Les colis alimentaires étaient principalement composés d’aliments de base couramment utilisés dans les repas familiaux quotidiens – farine de cuisine, farine de blé, riz, sucre, boissons et huile de cuisine. Ils comprenaient assez de nourriture pour 3 semaines.  
  • La deuxième partie du fonds a été utilisée pour faire face à certains coûts administratifs : paiement du salaire mensuel pour 6 employé∙e∙s, paiement d’un mois de loyer, et en soutien à l’activité de développement de produits. 

Le mot du directeur d’Undugu, Fred Masindé 

Nous remercions l’équipe d’Oxfam Magasins du monde pour son soutien, tous les donateurs et donatrices belges et français pour leur esprit de solidarité et surtout les acheteurs/euses de nos produits dans les magasins du monde. Merci pour le partenariat de longue durée et le soutien continu à notre entreprise. Merci d‘avoir offert un soutien à Undugu en ces temps critiques, tant pour l’entreprise que pour les producteurs/trices .