fbpx

Impacts du commerce sur le climat et alternatives en matière de politiques commerciales

Étude – Mars 2021

Impacts du commerce sur le climat et alternatives en matière de politiques commerciales

Introduction

D’aucuns parlent du plus grand défi jamais affronté par l’humanité et de risque d’effondrement civilisationnel. D’autres préviennent d’un nécessaire et urgent changement de modèle de société. D’autres encore préfèrent parler de croissance verte et de solution par le tout technologique.

Quelle que soit la manière dont on l’aborde, la crise climatique laisse de moins en moins indifférente une population qui commence à en sentir directement les effets. Les canicules, cyclones et autres catastrophes se succèdent, à l’image des récents méga-feux en Australie, en Sibérie, en Californie ou encore en Amazonie. Ces évènements illustrent combien les dérèglements du climat sont devenus une urgence concrète, et plus seulement une dette environnementale à léguer de manière lointaine aux générations futures.

De fait, pour n’importe quel lecteur suffisamment éclairé et informé, il est difficile de ne pas alterner nuits blanches et sueurs froides au vu des scénarii de plus en plus sombres des climatologues. Quand l’on sait que les catastrophes actuelles ne sont liées qu’à 1°C de température supplémentaire par rapport à l’ère préindustrielle, les perspectives sont tout simplement terrifiantes. D’autant que la plupart des décideurs politiques et économiques font preuve d’une affligeante inaction. La dernière conférence des parties sur le climat (les fameuses COP) en est l’une des meilleures illustrations, la 25e édition n’ayant par exemple débouché sur aucune avancée concrète. Comme le résumait l’expert en énergies Michel Lepetit dans une récente tribune, « la procrastination l’emporte sur la décarbonation ». Cette inertie contraste avec les mobilisations croissantes des citoyens, de la société civile ou des scientifiques, notamment les nombreuses manifestations climat, encouragées par de nouvelles figures telles que Greta Thunberg, ou le succès des mouvements Youth for Climate, Extinction Rebellion ou Réseau Action Climat.

Dans tout ce foisonnement d’actions, et malgré la gravité et le caractère systémique du dérèglement climatique, il est un domaine de politique peu souvent évoqué : celui du commerce. Quel impact ce dernier a-t-il sur nos modes de production et de consommation, et partant sur nos émissions de gaz à effet de serre ? La question reste le plus souvent éludée, jusque dans le calcul même des émissions globales.

L’objectif de cette étude est d’examiner d’un peu plus près les rapports entre commerce et climat, en matière d’impact comme évoqué, mais aussi de politiques et d’alternatives au modèle actuel. Après une première partie de rappel synthétique des principaux enjeux liés à l’urgence climatique, nous regarderons dans une deuxième partie les principales sources d’émissions directement et indirectement liées au commerce. Le dernier chapitre tentera, de manière non exhaustive, d’évaluer différentes politiques envisageables pour réduire les émissions liées au commerce.